Pour votre 1ère commande : livraison Colissimo OFFERTE – Saisissez le code PREMIERE
France

Service clients 02 40 83 93 93

Professionnels de santé

Tapez ici votre recherche

Le laboratoire PiLeJe porte une attention particulière à la sélection des souches microbiotiques présentes dans ses compléments alimentaires. Depuis 1990, les équipes ont développé une forte expertise dans ce domaine, de la recherche des souches à la conception et à l’élaboration des produits finis. Pour proposer des compléments alimentaires à base de souches microbiotiques sûrs et stables dans le temps, une procédure de sélection et d’évaluation rigoureuse des souches disponibles* de bactéries lactiques et de bifidobactéries a été mise en place, à l’aide d’un large panel de tests et de contrôles, depuis l’étape initiale de la sélection jusqu’à la solution.

 

Le laboratoire PiLeJe suit les recommandations internationales l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)  et de l’Organisation  des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) concernant la sécurité sanitaire des souches microbiotiques dans les denrées alimentaires.. En plus, exigeant le respect de certains critères dans le choix de ses souches, le laboratoire a défini une charte qualité de bonnes pratiques de sélection et de fabrication des souches bactériennes, qui lui est propre, et gage de qualité de ses solutions : c’est la charte HQM, Haute Qualité Microbiotique, résultat d’un savoir-faire acquis au fil des années.

 

Ce travail unique de sélection des souches s’effectue selon des critères de sécurité, stabilité, gastro-résistance, et d’adhésion. Les produits HQM sont fabriqués en France selon de hauts standards de qualité technique et environnementale.

 

*Lactiplus et Feminabiane Flore Vaginale ne sont pas élaborés à partir des critères de la charte HQM.

Sécurité : une identification claire et sécurisée

 

L’identité des souches (taxonomie) est établie précisément. La pureté et la traçabilité génétique sont garanties. Les souches ne doivent pas avoir évoluées génétiquement depuis la date de leur isolement (souches non modifiées génétiquement).

 

Les souches sont enregistrées à la Collection Nationale de Culture de Micro-organismes (CNCM) sous un code de référence unique figurant sur le conditionnement (ex : Lactobacillus paracasei LA802).  Toutes les souches sélectionnées sont couramment utilisées en industrie agro-alimentaire pour leur usage en alimentation humaine et appartiennent à la liste QPS (Qualified Presumption of Safety, EFSA) ou GRAS (Generally Recognized As Safe, FDA).

Sécurité : une identification claire et sécurisée

Stabilité : des études de vieillissement approfondies

Des tests de viabilité sont réalisés tout au long de la chaîne de fabrication pour assurer la présence d’une population viable dans le produit fini, en accord avec la consommation quotidienne recommandée : de quelques milliards à quelques dizaines de milliards de microorganismes viables. Les souches sont fragiles et peuvent être facilement endommagées lors de leur mise en œuvre ou au cours de leur stockage avant consommation.

 

Des études de vieillissement approfondies sont ainsi réalisées systématiquement dans différentes conditions de température et d’hygrométrie, permettant de proposer des formules stables sur deux ans et à température ambiante.

Stabilité : des études de vieillissement approfondies

Gastro-résistance : l’importance de la survie des souches

 Des tests sont réalisés dans des modèles in vitro de mise en condition avec des sucs digestifs, en milieu gastrique (pH, enzymes), en présence de bile ou dans un modèle gastroduodénal complet.

 

Nous disposons notamment d’un modèle digestif simplifié statique, le modèle gastro-duodéno-iléal (MGDI), permettant de simuler les conditions drastiques endurées par les souches microbiotiques lors de la première partie du transit.

 

Ce modèle permet de comparer la résistance de différentes souches.

Gastro-résistance : l’importance de la survie des souches

Une souche candidate doit pouvoir adhérer aux cellules de la muqueuse visée. Selon le contexte, la souche microbiotique sera testée in vitro (en laboratoire) sur des cellules. Outre le taux de survie en milieu gastroduodénal et l’adhésion aux muqueuses, une large gamme de tests in vitro peut être effectuée pour évaluer les spécificités des souches.

Adhésion : une large gamme de tests in vitro

En tant qu’acteur de la recherche, nous avons développé des liens privilégiés avec des unités de recherche françaises et étrangères (INRA, INSERM, Institut Pasteur de Lille, CHU, Universités) qui nous permettent d’innover dans le domaine des microbiotes. En collaboration avec ces unités de recherche, nous travaillons à l’évaluation de ses souches et de ses produits mais aussi à l’identification de nouvelles souches.